Upcoming

-

Jean Jullien

PETRICHOR

La première définition du mot petrichor trouvée sur Internet est: "odeur caractéristique qui accompagne la pluie et émane de la terre, en particulier après une période de temps sec et chaud.". Ce terme olfactif appelle la mémoire de nos sens, des longues promenades bottes aux pieds au grand air, l'odeur humide des pins, de la mer... Le titre de l'exposition pointe judicieusement l'état de contemplation que recherche Jean Jullien dans ses peintures. Il compose des images mentales dépouillées des détails superflus pour signifier à notre cerveau "contentement", "nature", évasion. Elles déclenchent un réflexe pavlovien de plaisir que seul un hypocrite pourrait nier. Jean Jullien est un artiste post-moderne qui s'adresse aux émotions du regardant plutôt qu'à sa place sur la scène artistique.

Son langage plastique s'est construit à coup de post Instagram pour atteindre le million de followers aujourd'hui.

Un parcours atypique pour un artiste qui lui offre de facto une place parmi le pleton de tête des influenceurs. Sans le vouloir, son travail est disruptif dans le champ de l'art tant au niveau communication, commercial et artistique. Sur ce point, un rapide tour d'horizon des créations les plus partagées sur les réseaux sociaux ( Kaws, Joan Cornella...) semble poser les bases d'un canon esthétique universel qui associe empathie, esthétique colorée et épurée avec une poésie teintée d'humour. Bref l'anti-thèse de l'artiste romantique qui porte le poids de l'Histoire sur ses frèles épaules.

Le paradoxe chez Jean Jullien est que ses tableaux sont beaux et à la fois subversifs pour l'économie de l'art contemporain. Une contradiction apparente uniquement car c'est tout l'enjeu de l'art dit "contemporain" que de s'exprimer dans le langage et avec les moyens de son époque. En d'autre mot, l'exposition 'Petrichor', comme la petite madelaine de Proust en son temps, est une invitation à l'évasion poétique par la porte aux souvenirs.

Raphael Cruyt